Étiquettes

, ,

Ceux qui ont pu se rendre sur les lieux de l’accident les jours qui ont suivi le drame, ont pu voir qu’à environ 250 mètres avant le pont (environ PK 404), à proximité de la déformation des rails, se trouvait une traînée d’huile.

angle huile

Alors que tous les éléments du train ont quitté les rails suivant une trajectoire tangentielle à la courbe où le déraillement a eu lieu, cette traînée d’huile suit un angle bien plus large (de 50° approximativement).

IMG_4306.JPG

Le mercredi 18 novembre, nous avons demandé à un des agents SNCF sur le site qui participait au dégagement des rames à quoi correspondait cette trace. Il s’agissait selon lui d’une pièce contenant de l’huile qui aurait été éjectée du train et serait allé rouler en contrebas jusqu’au grillage.

IMG_4300.JPG

Cet agent ne s’expliquait pas pourquoi le grillage était intact (alors qu’on s’attendrait à ce qu’un projectile lancé à plus de 180 km/h déforme notablement le grillage), ni pourquoi la trajectoire de ce projectile ne correspondait pas à une tangente de la courbe.

Nous attendons de l’enquête qu’elle permette d’expliquer à quoi correspond au juste cette traînée d’huile.


 

D’autre part, deux déformations remarquables sur les rails attirent également l’attention. La plus en amont se situerait environ (estimation approximative) à plus de deux cents mètres avant l’entrée du pont.

S’agit-il de déformations consécutives à l’accident, des déformations sous l’effet du déraillement ? Ou bien, des déformations ayant provoqué le déraillement ?

IMGP2820.JPG

à l’entrée du pont

IMG_4291

vers PK 404

 

Publicités